La polyarthrite rhumatoïde (P.R.) est une maladie inflammatoire de l’ensemble du tissu conjonctif prédominant au niveau de la membrane synoviale.
La polyarthrite est caractérisée par des synovites responsables de douleurs et de gonflements articulaires et un épaississement synovial (le pannus) responsable des lésions ostéocartilagineuses et tendineuses de voisinage (à l'origine des déformations).

En savoir plus sur le site de l'association Arthrites.

La spondylarthrite ankylosante est un rhumatisme inflammatoire, souvent chronique, qui débute généralement entre 15 et 35 ans et affecte plus souvent les hommes que les femmes. Il touche d’abord les articulations sacro-iliaques puis toute la colonne vertébrale ; il frappe volontiers les attaches tendineuses et ligamentaires sur l’os et parfois les articulations des membres. Le traitement consiste en anti-inflammatoires non-stéroïdiens et kinésithérape. En cas d’échec, on recourt aux agents qui bloquent le TNF.

En savoir plus sur le site de l'association Arthrites.

Les arthrites juvéniles sont des maladies rares qui ont en commun une atteinte inflammatoire des articulations chez des enfants parfois très jeunes. L'impact sur la croissance et le développement des articulations peut être sérieux mais il existe heureusement des moyens efficaces pour bloquer la progression de ces maladies.

En savoir plus sur le site de l'association Arthrites.

L'arthrite psoriasique est, comme son nom l'indique, un rhumatisme associé à une maladie de la peau, appelée psoriasis. le psoriasis est fréquent, l'arthrite psoriasique ne l'est pas. Elle peut atteindre les grosses et/ou les petites articulations des membres, mais aussi la colonne vertébrale. Sa sévérité est très variable d'un patient à l'autre et il existe des traitements efficaces, tant pour combattre ses symptômes que pour enrayer le cours de la maladie.

En savoir plus sur le site de l'association Arthrites.

Le terme sclérodermie fait référence à un ensemble d'affections ayant en commun des lésions cutanées caractérisées par un épaississement de la peau (sclérose cutanée).

En savoir plus sur le site de l'Association des Patients Sclérodermiques de Belgique.

Le lupus érythémateux disséminé (LED), appelé aussi lupus systémique, fait partie des maladies auto-immunes : le système immunitaire se met à fabriquer des anticorps qui s’attaquent à l’organisme alors que normalement ils sont chargés de le défendre contre les agressions extérieures (microbes, virus).

En savoir plus sur le site de l'Association Lupus Erythémateux.